Un pays à l'aube : Denis Lehane

Aller en bas

Un pays à l'aube : Denis Lehane

Message par Pierre Mazet le Jeu 12 Nov - 11:56

Résumé

En 1918, Babe Ruth, gloire montant du base-ball, est tenu avec ses coéquipiers en échec dans une partie jouée lors d'une panne de train contre des Noirs, et notamment par un joueur très doué, Luther Laurence. Celui-ci se retrouve serviteur chez la famille Coughlin, des Irlandais dont le patriarche domine ses trois fils, en particulier Danny, l'aîné tête brûlée et policier qui joue à l'espion..

Quatrième de couverture

L'Amérique se remet difficilement des soubresauts de la Première Guerre mondiale. De retour d'Europe, les soldats entendent retrouver leurs emplois, souvent occupés par des Noirs en leur absence. L'économie est ébranlée, le pays s'est endetté et l'inflation fait des ravages. La vie devient de plus en plus difficile pour les classes pauvres, en particulier dans les villes. C'est sur ce terreau que fleurissent les luttes syndicales, que prospèrent les groupes anarchistes et bolcheviques, et aussi les premiers mouvements de défense de la cause noire.
En septembre 1918, Luther Laurence, jeune ouvrier noir de l'Ohio, est amené par un étonnant concours de circonstances à disputer une partie de base-ball face à Babe Ruth, étoile montante de ce sport. Une expérience amère qu'il n'oubliera jamais.
Au même moment, l'agent Danny Coughlin, issu d'une famille irlandaise et fils aîné d'un légendaire capitaine de la police de Boston, pratique la boxe avec talent. Il est également chargé d'une mission spéciale par son parrain, le retors lieutenant McKenna, qui l'infiltre dans les milieux syndicaux et anarchistes pour repérer les «fauteurs de troubles» puis les expulser du territoire américain.
A priori Luther et Danny n'ont rien en commun. Le destin va pourtant les réunir à Boston en 1919, l'année de tous les dangers. Tandis que Luther fuit son passé, Danny cherche désespérément le sens de sa vie présente, en rupture avec le clan familial. Dans une ville marquée par une série de traumatismes, une ville où gronde la révolte, la grève des forces de police va mettre le feu aux poudres.

L’auteur : Dennis Lehane

Dennis Lehane est tout d'abord l'auteur d'une ville, Boston, cadre permanent des intrigues de ses romans à l'exception notable de Shutter island. Ses cinq premiers romans, d'Un dernier verre avant la guerre jusqu'à Prières pour la pluie mettent en scène un tandem de détectives privés, Kenzie & Gennaro qui entretiennent une relation d'amitié amoureuse aussi tendre que houleuse.
À la perfection d'intrigues particulièrement noires qui reflètent la dureté d'une grande ville américaine aujourd'hui, Lehane oppose souvent la légèreté d'un style d'écriture très ironique. Son thème de prédilection restant l'enfance maltraitée, séquelle de son ancienne activité d'éducateur auprès d'enfants en difficulté dans laquelle il puise des accents de vérité qui donnent toute leur ampleur, et leur importance, à ses livres. Le quatrième opus de la série Kenzie-Gennaro, Gone baby, gone, atteint à ce titre des sommets d'intensité dramatiques rarement atteints dans le polar contemporain.
Mystic river deviendra son roman le plus célèbre suite à l'excellente et très fidèle adaptation qu'en fera Clint Eastwood, et même si l'on peut, a posteriori, reprocher au livre quelques longueurs dans son dénouement, ainsi qu'une certaine démesure dans le pathos (à laquelle l'histoire, terrible, se prête admirablement), il demeure un modèle de construction et donne la pleine mesure de la puissance de cet auteur que beaucoup ont considéré, dès son premier livre, comme un futur (très) grand du roman noir.
Pour preuve "Shutter Island", moins bien accueilli aux États-Unis que ses précédents, qui opère un virage inattendu et d'une belle virtuosité autour d'une sorte de mystère de chambre close... sur une île pénitentiaire pour fous criminels dont s'échappe une folle matricide. Situé dans les années 50, Shutter island est, pour certains, un pur chef-d'œuvre, un modèle de savoir-faire littéraire autant qu'une parabole étonnante sur la schizophrénie ; pour d'autres : une supercherie littéraire.
"Coronado", sa première pièce, fut présentée pour la première fois à New York en 2005 puis publié sous la forme d'un recueil d'histoires courtes.
Paru en janvier 2009, son dernier roman, Un pays à l'aube, est à part dans l'œuvre de Dennis Lehane. Roman historique, il traite essentiellement du Boston de l'immédiat après-première guerre mondiale, et notamment du mouvement des policiers de la ville pour faire respecter leurs droits.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pays à l'aube : Denis Lehane

Message par Valéry le Bonnec le Jeu 12 Nov - 12:43

Je ne connais de Lehane que "Shutter Island" que j'ai adoré et "mystic river", formidablement mis en scène par Clint. D'ailleurs, l'adaptation de "shutter" devrait sortir en mars au ciné. Un film de Coppola avec Di caprio.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pays à l'aube : Denis Lehane

Message par Geof le Jeu 12 Nov - 12:48

Valéry le Bonnec a écrit:D'ailleurs, l'adaptation de "shutter" devrait sortir en mars au ciné. Un film de Coppola avec Di caprio.

De Scorcèse plutôt
avatar
Geof
Paragraphe
Paragraphe


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pays à l'aube : Denis Lehane

Message par Valéry le Bonnec le Jeu 12 Nov - 13:06

Euh, oui en effet.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pays à l'aube : Denis Lehane

Message par Geof le Jeu 12 Nov - 16:52

A noter qu'il y a aussi une adaptation de "Gone, Baby, Gone" sans trop de saveur par Ben Afleck, pas complétement loupé, mais loin du livre, et, qui fera sourire les fidèles de Lehane quand ils apercevront Bubba à l'écran...
avatar
Geof
Paragraphe
Paragraphe


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pays à l'aube : Denis Lehane

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum