La Pierre du Diable, de Nicole Provence

Aller en bas

La Pierre du Diable, de Nicole Provence

Message par Sheherazade le Lun 11 Mai - 17:42

En 1968, alors que les événements de mai bousculent la France, quelque part dans l'Isère, à Artas, un drame atroce se joue. Rebecca, que l'on surnomme "la sorcière", belle sulfureuse, amorale, succombait dans les flammes de sa maison. Un incendie que beaucoup attribuèrent un peu trop rapidement à la foudre et à la malédiction de la "pierre du diable".

Deux ans auparavant la belle et troublante Rebecca s'était installée au village, belle plante qui réveille rapidement les appétits des jeunes gens. Peu farouche, la belle accepte les trois amis d'enfance qu'étaient Justin, Richard et Philippe – sans oublier le trouble qu'elle jeta dans l'âme et le corps du jeune curé Mathias. Le seul qu'elle ignorait fut son voisin, le brave Marcelin.
Un jour son ventre se mit à s'arrondir; les trois "amis" se dirent qu'il était temps de prendre des distances avec elle de peur de gâcher leur avenir. C'est alors que le drame éclata; même le jeune gendarme fut persuadé que son supérieur reçut des ordres afin que la conclusion fut "accident". Seul Marcelin sut qu'il n'en était rien.

Trente ans ont passé; trente années où le village et ses notables oublièrent Rebecca et son enfant.
Voilà qu'une vague d'incendies suspects commence dans le village et alentours.

Romane, la fille de Richard, est devenue l'échotière du journal de son père; son copain Benjamin, fils de Justin, jeune pompier volontaire lui conte régulièrement ce qui s'est passé.

Arrive dans la région un nouvel adjudant-chef DiNazzo; sa compagne, Rachel, s'installe dans la vieille bicoque située à côté des Magnolias et sympathise immédiatement avec la douce Romane.

C'est alors que deux rencontres vont surprendre cette dernière et que des lettres anonymes vont lui arriver.
Le fantôme de Rebecca crie vengeance !

L'adjudant Di Nazzo ne pourra pas éviter le drame qui couve depuis trente ans.
On ne tue pas impunément. Les innocents que l'on sacrifie demandent toujours justice !

Nicole Provence aime la nature, cela se sent à chaque page que l'on tourne, rendant la trame psychologique et le drame policier encore plus intenses à côté des paisibles images de champs en été.

Dans cette histoire de vengeance aussi brûlante que la passion qui la provoqua, la romancière souffle le chaud de l'été, la brûlure de l'incendiaire et le froid à chaque découverte d'un indice glaçant le sang de ceux qui sont au centre du drame.

Comment ne pas se sentir solidaire de toutes les victimes du drame du solstice d'été 68 ?
Rebecca ne fut pas la seule à souffrir de la bassesse de ceux qui étaient trop heureux de profiter d'elle jusqu'à ce que leurs intérêts et leur quiétude soient menacés.

J'avais déjà beaucoup apprécié "L'Etang de la Mariée", le plus récent roman policier de Nicole Provence, mais j'ai encore plus aimé cette "Pierre du Diable" et les passions qui l'agitent.

"Chaudement" recommandé (désolée, pas pu m'empêcher).

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pierre du Diable, de Nicole Provence

Message par Nicole Provence le Jeu 14 Mai - 7:17

Merci Shéhérazade pour cet avis qui redonne vie à mon roman paru en 2004, et qui a ma grande joie, avait reçu le premier prix du roman policier de la Ville de Chambray Les tours. Car les lecteurs avaient été autant séduits par l'intrigue que par le caractère personnages eux-mêmes avec ce petit côté campagne qui commence a se faire de plus en plus apprécier pour les fans de petits crimes " bien de chez nous"

Tu avais lu "L'étang de la Mariée" que tu avais beaucoup aimé, avec celui-ci, ce sont assurément deux romans bien différents, il ne te reste plus qu'a lire les autres! :D :D :D
avatar
Nicole Provence
Paragraphe
Paragraphe


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum